Nos ventes entre soeur !


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le fait de prendre des interets financiers.

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin Khadija
Admin
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: le fait de prendre des interets financiers.   Ven 8 Oct - 18:42



Q : Votre éminence, une personne a déposé une certaine somme d’argent dans une banque étrangère pour une certaine durée. Au moment de retirer l’argent, cette somme s’était accrue car elle avait été augmentée des intérêts bancaires.
Que doit-il faire de la somme ajoutée à son capital ? Doit-il la donner aux pauvres et aux nécessiteux parmi ses proches et les autres, ou doit-il les dépenser en finançant des projets de charité ? Veuillez nous répondre et qu’Allah vous récompense.

R : Il n’y a aucun doute que tout argent ou bien est la possession d’Allah et qu’Il le donne à qui Il veut. Cependant, cet argent ou ce bien peut devenir illicite selon la manière avec laquelle la personne l’a acquis. Ainsi, tout bien accaparé par le vol, l’escroquerie, l’usure, la corruption, la tromperie, le commerce de boissons alcoolisées ou quoi que ce soit de similaire est un bien impur.
D’autre part, l’interdiction de cet argent pèse sur celui qui le manipule à l’origine, c’est-à-dire l’escroc ou celui qui pratique l’usure, par exemple. En conséquence, dès qu’il est dépensé, il redevient permis religieusement et il peut être utilisé [par celui qui l’a reçu]. C’est pour cette raison que les musulmans, à toute époque, ont toujours perçu l’impôt de capitation (Jiziyâ) [que versent les juifs et les chrétiens] qui peut provenir de la vente des boissons alcoolisées et maintes autres choses semblables. ‘Umar a dit : « Laissez-les les vendre et prélevez des recettes la capitation et le Kharâj. »[sup]1[/sup] Allah nous a autorisé à prendre les butins pris aux mécréants lors des guerres même si, à l’origine, ils proviennent de la vente de boissons alcoolisées, de la vente de porcs ou des taxes prélevées.
Par conséquent, les intérêts bancaires sont interdits à la personne qui a déposé la somme, mais elle ne doit pas la laisser aux mécréants qui l’utiliseraient peut-être pour construire des églises ou pour combattre les musulmans. Il doit plutôt les verser pour l’entretien des mosquées ou dans des projets profitables aux musulmans. Le fait que ces intérêts soient transférés à d’autres musulmans leur fait perdre leur caractère illicite et impur. Ainsi, les produits éventuels de la vente de porcs ou les recettes de femmes dépravées repenties peuvent être versés dans des projets d’intérêt public ou autres, au profit des nécessiteux et des pauvres. Tel était l’avis du cheikh ‘Abdullah ibn Humayd, qu’Allah lui fasse miséricorde, ainsi que d’autres savants[sup]2[/sup]. Et Allah est le Plus Savant.


  • Fatwa émise et signée par cheikh ‘Abdullah ibn ‘Abdir-Rahmân Ibn Jibrîn, qu’Allah le protège, datée du 14/12/1419 H.
_______________________________________________________
1 Le Kharâj est à l’origine, le produit de la terre.
2 Cheikh Otheimine a un avis contraire. Se référer à son avis sur la question plus avant dans ce chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venteentresoeur.forumgratuit.org
 
le fait de prendre des interets financiers.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» solian
» je suis nouvelle et j'ai besoin devos conseils
» laroxyl c'est quoi
» Qui fait la répartition des classes dans votre établissement?
» Peut on prendre la pillule avec une sleeve??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos ventes entre soeur ! :: REGLEMENT ET PRESENTATION. :: CONDITIONS DE LA VENTE EN ISLAM. :: les interets et services.-
Sauter vers: