Nos ventes entre soeur !


 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la vente par crédit échelonnés ( Taqsit)

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin Khadija
Admin
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: la vente par crédit échelonnés ( Taqsit)   Ven 8 Oct - 6:56



Q : Tout le monde parle de la vente à crédit (Taqsît). Nous souhaitons de votre éminence des éclaircissements sur ce sujet.




R : La vente à crédit (Taqsît) signifie que la personne vend l’objet à crédit et le remboursement se fait par paiements échelonnés. Ceci est permis conformément à la parole d’Allah le Très-Haut :



« Ô les croyants ! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la par écrit. »1


Et le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a permis la vente par as-Salm, qui est une vente avec plusieurs paiements échelonnés.

Quant au crédit que l’on connaît aujourd’hui, il fait partie des ruses pour obtenir l’intérêt. Il revêt plusieurs formes :

1- Une personne a besoin d’acheter une voiture et va voir un concessionnaire en lui exposant son besoin. Le concessionnaire n’en disposant pas, va l’acheter puis la vend à crédit, mais avec un prix plus élevé. Ceci est une ruse sans nul doute, car le concessionnaire ne l’a pas acheté pour lui-même et pas non plus avec l’intention d’être miséricordieux envers cette personne, mais seulement pour obtenir un profit. C’est comme s’il avait prêté la valeur de la voiture avec intérêt et les savants ont dit que chaque emprunt duquel résulte un profit fait partie des intérêts. C’est la finalité qui compte dans les transactions.

2- Certaines personnes ont besoin d’une maison et ne dispose pas de sa valeur. Ils vont voir un agent immobilier qui va acheter la maison, puis la leur revend à un prix plus élevé, mais payé en plusieurs fois. Ceci aussi est une ruse pour utiliser l’intérêt, car l’agent immobilier ne voulait pas de cette maison, même si elle avait coûté la moitié de son prix. Mais, il l’a acheté seulement car il était sûr d’obtenir un intérêt en revendant la maison à celui qui en avait besoin.

Et pire que cette pratique est le cas de celui qui achète une maison ou n’importe quel objet en donnant la moitié de son prix (ou le quart, ou moins encore), sans avoir de quoi compléter. Il va donc voir le vendeur pour lui expliquer cela. Le vendeur va alors verser le restant dû au propriétaire de la maison, et faire payer à l’acheteur une somme supérieure en plusieurs fois.
Il y a bien d’autres façons de ruser pour faire usage de l’intérêt. L’important est que tout ce qui vise l’intérêt fait partie de l’intérêt, même si le contrat est en apparence licite, car la ruse ne change pas la nature des choses et la ruse pour transgresser les interdits ne font que les empirer, car sont comptés les méfaits de l’interdit et ceux de la trahison. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :


« Ne commettez pas ce que les juifs ont commis, en rendant licites les interdits d’Allah par les plus viles ruses. »2

· Fatwa de cheikh Otheimine
· Fatâwâ Contemporaines, pages 52 et 53
__________________
1 La Vache, v. 282.
2 Rapporté par Ibn Batta dans Ibtâl al-Hiyal (p. 24), voir al-Irwâ’ (1535).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://venteentresoeur.forumgratuit.org
 
la vente par crédit échelonnés ( Taqsit)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente d'hosties consacrées à Chicoutimi au Québec
» Vente d'un pluviomètre S.P.I.E.A
» Vente bibliothèque du Colonel Paul Willing
» Chicago interdit la vente de foie gras dans ses restaurants
» Grande vente de bouquins prépa scientifique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos ventes entre soeur ! :: REGLEMENT ET PRESENTATION. :: CONDITIONS DE LA VENTE EN ISLAM. :: les transactions.-
Sauter vers: